Le Gang Kelly FRENCH DVDRIP 2020
Le Gang Kelly FRENCH DVDRIP 2020
  • Seed
  • :
  • 826
  •  
  • Leech
  • :
  • 289
  • Poids du torrent
  • :
  • 1.38 GB
  • Catégories
  • :
  • Films
  • File Nom
  • :
  • Le Gang Kelly Film Telecharger

Critiques : avis d'internautes :

Quand j'ai vu une affiche où coexistait quelques uns de mes acteurs préférés (Russell Crowe, Nicholas Hoult et Charlie Hunnam), et le jeune George MacKay, je me suis décidé à voir ce film, sans attente particulière. Et ce film m'a donné une heureuse et surprenante claque. D'abord, il est à la croisée des genres, insaisissable : biopic, drame, western et film de gangster, et je ne saurais dire comment, avec une pincée de fantastique. Ce film est insaisissable aussi par ses choix.

Cette histoire est ancrée de l'inconscient collectif de l'Australie. Portée à l'écran par Justin Kurzel, l'histoire du Gang Kelly se résume ici principalement aux fondamentaux qui l'ont conduit à exister, plus que ses actes en eux-même. En effet, il dépeint principalement la genèse et le circonstances qui ont amenées la bande à vivre et surtout à agir en conséquence. Si la première partie du film reste de bonne facture avec ses personnages très travaillés et des.

Jeune cinéaste prometteur, Justin Kurzel avait déjà impressionné avec ces deux premiers films. Le premier, Snowtown, un film radical et énervé inspiré du fait divers des meurtres de Snowtown en Australie qui défraya la chronique à la fin des années 90, imposa l’esprit protestataire de Kurzel et son empathie envers les oppressés. Avec Macbeth, son deuxième film, il assoit un style graphique.

J'eus vent du nom de Ned Kelly pour la première par un morceau de Midnight Oil dans l'album de 1981, Place Without A Postcard. Ce film tout récent retrace la vie du brigand le plus célèbre de l'histoire de l'Australie, île-continent colonisée par la couronne d'Angleterre et terre de bagne pour des brigands ou des ennemis d'Albion exilés de force, éloignés de l'Europe. Oui,.

True History of the Kelly Gang est au moins la quatrième évocation cinématographique de Ned Kelly, célèbre hors-la-loi australien de la fin du XIXe siècle et devenu icône populaire pour s'être élevé contre le pouvoir australo-britannique. A mi-chemin entre Robin des Bois et Billy the Kid, ce personnage tout de même controversé a notamment été incarné par Mick Jagger dans le Ned Kelly de Tony.

Alternant les longues chevauchées (en robe) dans des forêts peuplées d’arbres morts à l’impression extraterrestre et de longs dialogues avec sa mère (Essie Davis, superbe et magnétique), des considérations psychologiques avec son mentor (Russell Crowe) à qui cette même mère l’a vendu pour en faire un « bushranger » ou bandit de grand chemin ; Ned.